Regarder les œuvres en Égypte et en Algérie. Les défis de l'analyse esthétique et technique en contexte colonial et postcolonial

Effat Naghi,  Titre inconnu, collage et technique mixte sur panneau,  65 x 50 cm, Musée national  d’Art moderne  égyptien,  Le Caire. Photo : Abdullah Dawestashy

Journée organisée par Nadine Atallah (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / InVisu) Avec le soutien de l’École doctorale d’Histoire de l’art (ED 441), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Présentation

Les études consacrées aux arts des pays arabes se focalisent le plus souvent sur des aspects sociaux, politiques et institutionnels, au détriment de l’analyse esthétique et technique. Ce phénomène est à mettre en lien avec l’urgence de la contextualisation, nécessaire au décentrement du regard en histoire de l’art, discipline fondamentalement euro-américaine dans ses méthodes et son vocabulaire. Mais un autre obstacle doit être pris en compte : il s’agit de la difficulté d’accès aux sources et aux œuvres originales sur le terrain, particulièrement en Égypte et en Algérie où il peut être extrêmement difficile d’obtenir les autorisations nécessaires. L’objectif de cette journée d’étude est de réfléchir à des stratégies pour affronter les facteurs théoriques et pratiques qui contraignent l’observation des œuvres et conditionnent par conséquent la constitution des corpus et les méthodes de travail. La place accordée à la dimension visuelle et matérielle des objets étudiés sera questionnée : est-il prioritaire de se recentrer sur des questions esthétiques et techniques, et pourquoi ? Comment procéder, et avec quels objectifs ? Les travaux présentés s’inscrivent dans les champs de l’histoire des arts visuels, de l’architecture et de la restauration, et ont pour point commun leur ancrage dans les terrains algériens et égyptiens à l’époque coloniale et postcoloniale.

Télécharger le programme de la journée au format PDF

–––
Informations

Galerie Colbert, 1er étage
Salle du CIRHAC, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
2, rue Vivienne ou 6, rue des Petits-Champs
75002 Paris
Métro Bourse (ligne 3)
ou Palais-Royal (ligne 1, 7)