Architectures et propriétaires algérois, 1830-1870

Contribution aux actes du colloque international "Propriété et Société en Algérie contemporaine : Quelles approches ?" qui s'est tenu les 20-21 mai 2014 à la MMSH d'Aix-en-Provence.

Couverture des actes du colloque Propriété et société en Algérie contemporaine. Quelles approches ?

L’article propose d’aborder l’analyse de l’architecture dite « européenne » des premières décennies de l’occupation française à Alger (1830-1870) en s’appuyant sur l’étude des propriétaires immobiliers. Il vise à appréhender les mécanismes d’élaboration des projets ainsi que les rapports de forces entre les différents protagonistes de la construction durant la période où émerge la ville coloniale : le milieu des propriétaires et des commanditaires de travaux constitue-t-il un ensemble homogène et peut-on évaluer l’implication des propriétaires autochtones dans l’activité immobilière ? Par ailleurs, il s’agit de caractériser l’architecture produite et ses références stylistiques : traduit-elle déjà, par exemple, les phénomènes d'acculturation qui se manifesteront au début du XXe siècle dans le style « néo-mauresque » officiel ? La recherche s’appuie sur des documents d’archives (plan de cadastre de 1868 et plans d’alignements des rues) conservés en Algérie et en France, croisés avec un inventaire des constructions conservées.

Cet article est disponible à cette adresse : http://books.openedition.org/iremam/3686

Référence bibliographique :

Piaton Claudine et Lochard Thierry, « Architectures et propriétaires algérois, 1830-1870 », in Didier Guignard (dir.), Propriété et société en Algérie contemporaine. Quelles approches ?, Aix-en-Provence : Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman, 6 février 2017 (Livres de l’IREMAM). URL : http://books.openedition.org/iremam/3686. Consulté le 24 mars 2017.