Un modèle de données unique pour décrire toutes les collections de l’INA ; pourquoi ? Comment ?

Les ressources conservées à l’INA sont nombreuses. Leur description est actuellement répartie dans une dizaine de bases de données et gérée dans trois systèmes d’information documentaire différents.

À l’heure de rassembler toutes ces métadonnées au sein d’un seul système, s’est posée la question de la mise au point d’un modèle de données unique – FRRB/LRM, CIDOC-CRM, HADOC, EBU Core, EN 15907, BibFrame. Tout en gardant en tête ces différents modèles pour accompagner et assurer l’interopérabilité des données dans le futur, le choix de mettre au point un modèle spécifique a été fait. Il se devait d’être à la fois souple, évolutif, multilingue, adapté à la description des différents médias conservés à l’INA et respectueux des différentes manières de les appréhender, tout en s’assurant de la récupération de toutes les données existantes.

Au-delà du modèle lui-même, comment a-t-il été élaboré? Pourquoi ? Comment la migration et l’exploitation des données est-elle aujourd’hui assurée ?

Intervenant

  • Gautier Poupeau (INA)

À propos des « Lundis numériques »

L’Institut national de l’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Voir le programme complet

__

Informations pratiques

11 février 2019 - 18h-20h

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Entrée libre

___

 Suivez les lundis numériques de l’INHA
sur twitter : #LundisNum