Orients artistiques vus d’Égypte : la théorie postcoloniale à l’épreuve du décentrement

Dessin d’Erik Desmazières, 2002, DH-1 © Bibliothèque nationale de France, Estampes et photographie, DH-1 (DESMAZIERES, ERIK) 1. 1. 2. 3. 4. 5. BnF – 2015

La troisième Semaine de la recherche s’inscrit dans l’offre de formation de l’ED441 Histoire de l’art. Les enseignements proposés durant cette semaine s’intègrent à la scolarité doctorale et sont validés en crédits ECTS. Chaque journée, des ateliers de trois heures sont proposés et animés par un(e) professeur(e), un(e) directeur / directrice d’étude ou un maître de conférences habilité de l’École doctorale. Les ateliers sont structurés autour de l’intervention du titulaire sur l’un de ses chantiers de recherche récents, mettant en évidence les aspects transversaux (méthodologique ou thématique) pouvant concerner l’ensemble des doctorants de l’ED. Lors des séances, des personnalités invitées peuvent partager avec les doctorants leur expertise dans le domaine de la recherche. Les doctorants participent activement aux débats et contribuent à la construction d’une vision plurielle de l’histoire culturelle, intellectuelle et sociale de l’art.
Voir le programme complet

 

mercredi 16 mai 2018

9h00 – 12h00, Mercedes Volait
Orients artistiques vus d’Égypte : la théorie postcoloniale à l’épreuve du décentrement

L’Orient des arts a été longtemps réduit aux représentations que livrent la peinture, l’architecture ou les arts décoratifs européens ou américains de ces « ailleurs » et de ces « lointains ». Dans le sillage de l’ouvrage fondateur d’Edward Said (1978), et par le biais de l’écho que Linda Nochlin lui a donné en histoire de l’art dix ans plus tard, sa déconstruction s’est principalement occupée des stéréotypes véhiculés par le « centre » sur ses « périphéries ». En suggérant de renverser la focale pour placer la « périphérie » au centre de l’enquête, les travaux de François Pouillon sur les « deux vies d’Étienne Dinet » (1997) ou l’iconographie d’Abdel Kader (2012) ont ouvert de nouvelles pistes d’analyse des oeuvres fabriquées en Orient ou à son contact. Quelques exemples en seront proposés pour ce qui est du terrain égyptien.

--

Organisateurs

Pascal Rousseau et Zinaïda Polimenova
En partenariat avec le Centre de recherche HiCSA, université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Informations

ED441 Histoire de l’art, université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Semaine de la recherche
14-17 mai 2018


Galerie Colbert – Salle Jullian
2, rue Vivienne – 75002 Paris
Métro Bourse (ligne 3) ou Palais Royal (ligne 1, 7)