Mise à jour du style InVisu pour ZOTERO (septembre 2013)

Nous vous proposons une mise à jour du style InVisu pour Zotero, comprenant des corrections de bugs, un gros effort de nettoyage du code et des fonctionnalités supplémentaires. Cette version a été testée avec le plugin Zotero 4.x pour Firefox 23.x, avec la version Standalone 4.x, et les plugins pour Word et LibreOffice.

Nous vous proposons une mise à jour du style InVisu pour Zotero, comprenant des corrections de bugs, un gros effort de nettoyage du code et des fonctionnalités supplémentaires. Cette version a été testée avec le plugin Zotero 4.x pour Firefox 23.x, avec la version Standalone 4.x, et les plugins pour Word et LibreOffice.

Nous avons essayé dans la mesure du possible de généraliser les spécifications du schéma CSL 1.0.1 (Citation Style Language) à l’ensemble de la feuille de style et d’éviter les codages « maison ». Mais Zotero n’intègre pas (encore) la totalité des subtilités de ce schéma et certaines fonctionnalités sont absentes. Ainsi, la gestion des dates complexes pour les revues périodiques résiste encore à nos efforts : la notation des mois ou des années multiples (du type : « décembre 2010-janvier 2011 » ou « mars-juin 2010 ») ne fonctionne pas correctement dans la version actuelle de Zotero. Ce défaut est signalé et nous espérons qu’il sera corrigé dans une prochaine mise à jour officielle.

Par contre, notre style gère enfin les paginations complexes : il est donc possible d’obtenir un « p. 125-137 », un « 366 p. » tout comme un « 2 vol. (145, 180 p.) » en fonction des types de documents manipulés dans Zotero. Dans le même ordre de fonctionnalités, notre style permet maintenant de citer correctement une page, mais aussi un paragraphe, un verset, un folio, une section, etc., c’est-à-dire l’ensemble des mentions de la liste déroulante proposée par Zotero lors de la création d’une note de bas de page dans Word ou LibreOffice. On obtiendra par exemple, dans le cas d’une référence provenant de revues.org, qui propose la numérotation des paragraphes et des illustrations, ceci :

Barbara FRANZÉ, « Les peintures romanes de la cathédrale d’Auxerre. Une relecture », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, n° 14, 14 octobre 2010, paragr. 27.

ou encore ceci :

Barbara FRANZÉ, « Les peintures romanes de la cathédrale d’Auxerre. Une relecture », op. cit., fig. 4.

Le style InVisu est en téléchargement ici :

Il a été aussi mis à jour sur la plate-forme officielle de Zotero sous le nom : InVisu

Nous avons rapidement réalisé que nous avions besoin d’utiliser de plus en plus souvent une version anglophone de notre style initial. Nous avons donc conçu un double anglais à usage interne que nous ne pensions pas tout d’abord diffuser. Le voici tout de même pour ceux qui seraient intéressés :

[note de janvier 2016: la nouvelle version du style InVisu, estampillée 2016, remplace maintenant toutes les versions antérieures et peut être utilisée avec le sélecteur de langues de Zotero. Il est donc possible de basculer automatiquement en anglais, mais aussi dans toutes les autres langues gérées par Zotero]

Cette version utilise l’ensemble des normes habituelles dans les bibliographies anglaises comme par exemple l’abbréviation « ed. » ou « eds. » à la place de « dir. » ou « dirs. » pour le français, « and » à la place de « et » pour séparer le dernier auteur, « Accessed » à la place de « Consulté le », la forme anglaise des dates et beaucoup d’autres points de détail.

Au fil du temps, nous avons appris à mieux utiliser l’ensemble des champs associés aux types de documents dans Zotero. En fonction de cette compréhension, le style InVisu intègre une gestion automatique de certaines mentions dans les références bibliographiques, à la condition de suivre les quelques règles que nous allons détailler ici.

1. Nous vous recommandons de ne pas introduire de guillemets dans les titres et de n’utiliser que les apostrophes doubles pour les parties de titre. Le style se chargera de générer les bonnes formes en fonction de la langue.

Par exemple, à partir de :

On obtiendra automatiquement pour le français :

Smith Julia Clancy, « L’École Rue du Pacha, Tunis : l’enseignement de la femme arabe et “la Plus Grande France” (1900-1914) », Clio. Femmes, Genre, Histoire, no 12, 1 novembre 2000, Le genre de la nation. URL :http://clio.revues.org/186. Consulté le 2 septembre 2013.

Et pour l’anglais :

Smith Julia Clancy, “L’École Rue du Pacha, Tunis : l’enseignement de la femme arabe et ‘la Plus Grande France’ (1900-1914),” Clio. Femmes, Genre, Histoire, no. 12, November 1, 2000, Le genre de la nation. URL :http://clio.revues.org/186. Accessed September 2, 2013.

2. Un catalogue d’exposition est du type livre dans Zotero et il faut préciser qu’il s’agit d’un catalogue dans le champ « Edition » :

Ce qui donne :

Cohen Jean-Louis, Oulebsir Nabila et Kanoun Youcef (dirs.), Alger. Paysage urbain et architecture, 1800-2000, catalogue d’exposition (Paris, Palais de la Porte Dorée, 25 juin-14 septembre 2003), Besançon : Les éditions de l’Imprimeur, 2003 (Tranches de ville).

3. Une contribution dans un catalogue d’exposition est un chapitre de livre dans Zotero :

Ce qui donne :

el-Wakil Leïla, « Hassan Fathy dans son temps », in Serge Santelli (dir.), Hassan Fathy, une ambition égyptienne, catalogue d’exposition (Le Caire, Gezira Art Center, 19 décembre 2011-21 janvier 2012), Le Caire : Institut Français d’Egypte, 2011, p. 13‑19.

4. Un volume d’actes de colloque est aussi du type livre dans Zotero :

Ce qui donne :

Volait Mercedes et Oulebsir Nabila (dirs.), L’orientalisme architectural entre imaginaires et savoirs, actes du colloque international (Paris, Institut national d’histoire de l’art, 4-5 mai 2006), Paris : Picard ; CNRS InVisu (CNRS/INHA), 2009 (D’une rive l’autre).

5. Par contre (et assez curieusement) un article de colloque (paper conference) a son type spécifique :

Ce qui donne :

García Cuetos María Pilar, « La iglesia de S. Pedro de Plecín, Peñamellera: un conjunto excepcional en el Románico asturiano y la difusión de un repertorio de taller », in Comité Español de Historia del Arte (dir.), El Arte español en épocas de transición, présenté à Congreso español de historia del arte (9, 1992, León), León, Universidad, 1994, p. 27‑36.

Nous considérons que c’est un oubli ou une incohérence dans le schéma de citation des références bibliographiques que de ne pas avoir aussi, dans ce cas précis, le type racine correspondant au volume des actes. En y regardant de plus près, tous les champs ont leur correspondant dans les deux types que sont « chapitre de livre » et « article de colloque » (Titre des actes < > Titre du livre ; Intitulé du colloque < > Edition). L’unique différence (très mineure) est l’apparition de la mention automatique « présenté à » (en français) et « presented at the » (en anglais) pour un article de colloque. A chacun donc de choisir ce qu’il préfère utiliser.

Pour faire une remarque plus générale, beaucoup de types de documents introduits dans Zotero présentent peu de différences avec les types plus génériques que sont « Livre », « Chapitre de livre », « Article de revue »… La plupart du temps, il s’agit simplement d’une modification du nom du champ qui n’a pas d’incidence sur la manière dont les références bibliographiques sont générées.

Nous vous recommandons par contre de garder à l’esprit l’intérêt du champ « Edition », utilisable non seulement pour le signalement de l’édition précise d’un livre par exemple, mais aussi pour beaucoup d’autres mentions qu’on ne saurait pas où indiquer autrement.

6. Nous avons introduit la possibilité de faire apparaître l’ISBN dans les références bibliographiques générées parce que cela nous était quelques fois utile. Nous n’avons pas fait la même chose pour l’ISSN qui a moins d’intérêt pour nous, ni pour les identifiants pérennes (DOI…) dans la mesure où nous indiquons les URLs et les dates de consultation en ligne. Pour les personnes intéressées, ce sont des indications qu’il est facile d’implémenter dans les styles en vous reportant à la documentation officielle.

7. Dans notre champ disciplinaire de l’histoire de l’art, il est essentiel de pouvoir citer des documents graphiques. Nous avons donc porté une attention particulière au fonctionnement du type de document « Illustration » dans notre style Zotero. Ainsi, un document comme celui-ci :

Produira la référence suivante :

Prisse d’Avennes Emile, Lampe de verre émaillé blasonnée au nom du sultan al-Malik al-Achraf Inâl, 1867, crayon, aquarelle sur papier vélin, 42,3 x 31,3 cm. Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Fonds PA, NAF 20443 (2) - 28-9-1, f. 11.

C’est la manière de citer les documents graphiques telle qu’on la trouve par exemple dans les catalogues édités par la Bibliothèque nationale. Il est important de remarquer que le lieu de conservation et la cote remplacent dans ce cas un éditeur et une ville d’édition, tandis que la date d’exécution est portée immédiatement après le titre ou le titre forgé. Le champ "taille d’illustration" (nom interne "dimensions") est aussi pris en compte tout comme, dans le cas des cartes, le champ "échelle" (nom interne "scale").

A toutes fins utiles, signalons que dans Zotero le champ « Archive » désigne l’institution dépositaire du document et que le champ « Loc. dans l’archive » désigne l’emplacement physique ou les divisions internes de l’institution. Le champ « Catalogue de bibl. » par contre, ne doit pas être utilisé manuellement. Il est automatiquement complété lors de la récupération automatique d’une référence en ligne et mentionne le catalogue qui fournit la référence (Sudoc, Worldcat, Gallica, etc.).

8. Enfin, signalons que nous avons étendu l’utilisation de la cote et du lieu de conservation à tous les types de documents. Le type « Manuscrit » donnera par exemple :

Beatus de Saint-Sever, manuscrit enluminé, France, 11e s. Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, division occidentale, Latin 8878.

Deux liens de référence pour rappel :