Le style InVisu pour Zotero devient multilingue! (janvier 2016)

Pour la nouvelle année 2016, nous publions la version stable du style InVisu pour Zotero que nous avions mis en test depuis octobre dernier. Le style est disponible sur l’entrepôt officiel des styles Zotero : InVisu

Cette version prend en compte le très pratique sélecteur de langues, développé par Rintze Zelle et Aurimas Vinckevicius, qui a été intégré à la version 4.0.27 de Zotero sortie fin juin 2015. Le style InVisu est donc multilingue ! Concrètement, cela signifie qu’il est désormais possible de choisir la langue des notes de bas de page et de la bibliographie générée par Zotero lors de la sélection du style, soit dans les préférences générales de l’application, à l’onglet « Exportation » :

Réglage des paramètres d'exportation

Soit par la fonction de création d’une bibliographie avec le clic droit sur les références de son Zotero :

Création d'une bibliographie avec le clic droit

Soit encore dans les préférences du document lors de l’utilisation du plugin intégré au traitement de texte :

Préférences dans le plugin Word

Il devient donc extrêmement simple de changer de langue à la volée, indépendamment de la langue du système ou du navigateur utilisé.

Nous avons aussi introduit des modifications plus discrètes dans la génération des notes de bas de page. Pour la première mention d’une référence bibliographique dans le texte, celle-ci est aussi complète que possible et ne diffère pas de la forme de la bibliographie finale sauf pour le prénom et le nom qui sont inversés :

Note de bas de page :

1. Myriam BACHA, « Henri Saladin (1851-1923), un architecte “Beaux-Arts” promoteur de l’art islamique », in Nabila OULEBSIR et Mercedes VOLAIT (dirs.), L’orientalisme architectural  : entre imaginaires et savoirs, Paris : Picard ; InVisu (CNRS/INHA), 2009 (D’une rive l’autre), p. 218.

Référence bibliographique :

BACHA Myriam, « Henri Saladin (1851-1923), un architecte “Beaux-Arts” promoteur de l’art islamique », in Nabila OULEBSIR et Mercedes VOLAIT (dirs.), L’orientalisme architectural  : entre imaginaires et savoirs, Paris : Picard ; InVisu (CNRS/INHA), 2009 (D’une rive l’autre), p. 215‑230.

Comme nous le signalions déjà dans une note précédente, dans le cas de la citation de plusieurs écrits d’un même auteur, un mécanisme de désambiguïsation automatique permet de les distinguer clairement en remplaçant la mention « auteur, op. cit. » par « auteur, titre court, op. cit. ».

Exemple :

Il est à noter en outre que les références subséquentes sont simplifiées de manière à ne conserver que le nom de famille du premier auteur, suivi éventuellement de « et al. » et de l’indication automatique du numéro de note dans laquelle apparaît la référence complète.

Exemple :

Référence subséquente

Nous vous suggérons enfin de vous reporter à nos recommandations sur l’utilisation des différents champs dans Zotero en fonction des types de documents manipulés : http://invisu.inha.fr/Mise-a-jour-du-style-InVisu-pour