Définition et historique du libre accès

Logo open access

1. Définition :

L’Open Access peut se traduire par « libre accès ». Il désigne l’accès permanent et gratuit, sur internet, aux données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement. L’accessibilité des documents est rendue possible par la mise en place du protocole OAI-PMH qui permet l’interopérabilité entre les différents serveurs. On peut archiver des pré-publications, aussi bien que des publications officielles, après un accord avec les éditeurs.

On distingue actuellement deux modes de dépôts :

  • La voie dorée : les revues rendent leurs articles directement et immédiatement accessibles à la publication. Ces publications sont désignées comme « revues à accès ouvert » (ou « Open access journals »). Elles ont par ailleurs fait l’objet d’une validation par des pairs (« peer-review »).

  • La voie verte : il s’agit du mode de dépôt par auto-archivage. Dans ce cas, les auteurs font des copies de leurs propres articles déjà publiés pour les mettre en libre accès. Le peer-review n’est pas obligatoire.

2. Histoire du mouvement de l’Open Access :

Ce mouvement, qui fait écho aux préoccupations de la communauté scientifique mondiale concernant la constitution d’une véritable édition en libre accès, se développe depuis les années 1990. Entre 1991 et 1997, s’appuyant sur les développements technologiques, des chercheurs en physique théorique, en mathématiques, en médecine, puis en sciences cognitives, ont imaginé et mis en place des serveurs pour stocker leurs publications avant parution (preprints), puis après publication dans un journal scientifique (postprints). Depuis, ce mouvement est soutenu et financé par des organismes de recherche.

Cependant, la multiplication des archives ouvertes compliquait la recherche des informations. En 1999, lors de la convention de Santa Fé rassemblant la communauté de chercheurs sur le thème du Libre accès, l’Open Archive Initiative (OAI) a été créée pour promouvoir et développer un ensemble de protocoles communs et des standards d’interopérabilité facilitant la diffusion du contenu des documents.

3. Naissance des archives ouvertes :

L’OAI est à l’origine de l’élaboration de l’Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH), protocole basé sur le XML et le Dublin Core pour faciliter l’échange de données. Ce standard permet la recherche et la collecte de données simultanément dans toutes les archives par une seule entrée.

Historiquement, les initiatives internationales fondatrices de l’Open Access sont le Budapest Open Access Initiative (BOAI) de décembre 2001, puis la Déclaration de Berlin d’octobre 2003 sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales.

Cette déclaration, qui comprend une définition et des objectifs clairs, pointe aussi d’emblée les obstacles juridiques et financiers à surmonter. Selon cette déclaration, les contributions au libre accès doivent satisfaire deux conditions :

  • Leurs auteurs et les propriétaires des droits afférents concèdent à tous les utilisateurs un droit gratuit, irrévocable et mondial d’accéder à l’oeuvre en question, ainsi qu’une licence les autorisant à la copier, l’utiliser, la distribuer, la transmettre et la montrer en public, et de réaliser et de diffuser des oeuvres dérivées, sur quelque support numérique que ce soit et dans quelque but responsable que ce soit, sous réserve de mentionner comme il se doit son auteur (les règles usuelles de la collectivité continueront à disposer des modalités d’attribution légitime à l’auteur et d ’utilisation responsable de l’oeuvre publiée, comme à présent), tout comme le droit d’en faire des copies imprimées en petit nombre pour un usage personnel.
  • Une version complète de cette oeuvre, ainsi que de tous ses documents annexes, y compris une copie de la permission définie dans ce qui précède, est déposée (et, de fait, publiée) sous un format électronique approprié auprès d’au moins une archive en ligne, utilisant les normes techniques appropriées (comme les définitions des Archives Ouvertes [Open Archives]), archive gérée et entretenue par une institution académique, une société savante, une administration publique, ou un organisme établi ayant pour but d’assurer le libre accès, la distribution non restrictive, l’interopérabilité et l’archivage à long terme.

A. M. et J. H.