Narcisse Berchère, Le Désert de Suez : cinq mois dans l’Isthme

couverture

 Édition critique établie et présentée par Barbara Wright.  Connu surtout comme peintre orientaliste, Narcisse Berchère fut commandité par Ferdinand de Lesseps pour apporter un témoignage visuel de la construction du canal de Suez, dans sa première phase. Au cours de sa mission, il passa cinq mois dans l’isthme de Suez, de novembre 1861 à mars 1862, et exécuta un album de 68 plans, dessins et aquarelles, qu’il remit à Lesseps, qui, par la suite, l’offrit à Napoléon III.

Cet album aurait été détruit dans l’incendie du palais des Tuileries, sous la Commune en 1871. Heureusement, Berchère fit également de son séjour un témoignage écrit, dont le texte publié ici constitue la première réédition.  Grand chantier à l’échelle internationale, le percement du canal de Suez a ses origines dans la campagne napoléonienne en Égypte et dans la pensée saint-simonienne.

En tant que récit de voyage, le texte de Berchère dévoile de nouveaux aspects de l’histoire du canal et de l’Ouady. Ami intime d’Eugène Fromentin et de Gustave Moreau, Berchère s’y révèle en tant que peintre-écrivain, dont la maîtrise du rapport entre mots et images fait pressentir les débuts de l’art moderne.  Barbara Wright est professeur émérite à Trinity College, Dublin.  Lien pour passer des commandes : http://www.mhra.org.uk/Publications/Books/wright.htm