GDRI « Architectures modernes en Méditerranée » (2006-2009)

Architectures modernes en Méditerranée GRDI

Présentation de l’outil GDRI 

Read this article in English 

Les GDRI/GDRE (groupement de recherche international/groupement de recherche européen) sont des outils de coopération propres du CNRS, qui sont destinés à permettre la constitution de consortia thématiques d’une durée de vie de 4 ans en vue d’effectuer des publications en commun, de favoriser des échanges de chercheurs et de promouvoir une recherche collaborative qui à terme doit aboutir à l’obtention de contrats s’inscrivant dans la constitution de l’Espace Européen de la Recherche, et donc à une participation au 7e PCRD (FP7) ou à toutes autres programmes de coopération dédiés. Il s’agit donc d’un dispositif d’intégration et de fédération des initiatives de recherche menées au plan national, ainsi que d’accompagnement vers des projets sur financements de la Commission européenne.

Projet initial du GDRI A2M

L’action du Groupement de recherche international « Architectures modernes en Méditerranée (A2M) » visait à favoriser l’échange scientifique, documentaire, interdisciplinaire et multilatéral dans le domaine de l’histoire de l’architecture, de l’urbanisme et du patrimoine des XIXe et XXe siècles en Méditerranée, du Maroc à la Turquie. Il proposait d’ancrer l’étude de ces architectures dans les contextes locaux, sans négliger les flux et circulations au sein de la région (hommes, techniques, doctrines), avant, pendant et après la période coloniale.

Les activités prévues lors de la création du GDRI A2M en 2006 s’articulaient autour de 4 grandes thématiques : 

  • monographies d’architectes, 
  • étude historique d’ensembles urbains, 
  • formes et esthétiques, 
  • traitement des sources, 
  • actualité patrimoniale.

Actions réalisées

6 Journées d’étude tenues : 

  • « Arq-déco », les 9 et 10 octobre 2006 à Melilla, 
  • « Documenter et protéger les architectures modernes en Méditerranée », 17 avril 2007 à Alger, 
  • « L’isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’Egypte », 18 avril 2008 à Paris, 
  • « Le concours pour le Musée des Antiquités du Caire en 1894 », 12 novembre 2007 au Caire, 
  • « Cinémas Art Déco » 27 avril 2008 à Málaga, 
  • « Architectures du tourisme sur le littoral méditerranéen (1950-1970) » le 20 novembre 2009 à Athènes.

2 Colloques internationaux organisés : 

  • « Les orientalismes en architecture à l’épreuve des savoirs », Paris, 4 et 5 mai 2006 ; 
  • « The Presence of Italian Architects in Mediterranean countries », Alexandrie, 15 et 16 novembre 2007.

7 ouvrages publiés : 

  • Antonio Bravo Nieto (ed.), Arquitecturas Art Déco en el Mediterráneo, Barcelone : Bellaterra, 2008. (Édition bilingue espagnol-français) 
  • Ezio Godoli (dir.) Architetti italiani per la Siria e il Libano nel Ventesimo Secolo, Florence : Maschietto, 2008. 
  • Ezio Godoli (ed.), The Presence of Italian Architects in Mediterranean countries, Florence : Maschietto, 2008 (Archives of Italian Architecture Overseas) (textes en anglais, français et italien). 
  • Ezio Godoli et Milva Giacomelli, Architetti e ingegneri italiani in Egitto dal Diciannovesimo al ventunesimo secolo/Italian Architects and Engineers in Egypt from the Nineteenth to Twentyfirst Century, Florence : Maschietto, 2008. 
  • Nabila Oulebsir et Mercedes Volait (dir.), L’orientalisme architectural, entre imaginaires et savoirs, Paris : Picard, CNRS-Invisu, 2009 (D’une rive l’autre). 
  • Claudine Piaton (dir.), Ismaïlia. Architectures XIXe-XXe siècles, Le Caire : IFAO, 2009. 
  • Ezio Godoli et Anna Nuzzaci, L’Associazione Nazionale per soccorrere i Missionari Italiani (ANSMI) e i suoi Ingegneri, Florence : Maschietto, 2009.

2 projets collaboratifs : 

  • Isthme (sur financement de l’Agence nationale de la Recherche, 2008-2010), piloté par Invisu (Mercedes Volait, Claudine Piaton), avec la participation de chercheurs grecs, belges et irlandais, et qui vise à étudier la formation architecturale et urbanistique des villes du Canal de Suez dans leur contexte colonial, égyptien et méditerranéen, en croisant enquêtes de terrain et documents d’archives. 
  • Musomed : MUtual Sources on Modern MEDiterranean Architecture : towards an open and shared system (sur financement européen du FP6, 2006-2009), piloté par Invisu, en partenariat avec Dipsac (Université de Florence) et « Villes historiques de Tunisie » (Université de la Manouba). Étude de faisabilité d’un outil de partage et de valorisation de la connaissance et de la documentation scientifique (sources hétérogènes et dispersées) afin de promouvoir une recherche trans-méditerranéenne sur des objets communs : les architectures du XIXe et XXe siècles au sud et à l’est de la Méditerranée.

Partenaires du projet :