Maisons de France au Caire. Le remploi de grands décors mamelouks et ottomans dans une architecture moderne

Couverture de Maisons de France au Caire

C’est au terme d’une singulière odyssée que de grands décors mamelouks et ottomans sont venus orner les parois de la chancellerie de l’ambassade de France au Caire. Leur présence résulte du goût pour le remploi de décors historiques éprouvé par les premiers grands collectionneurs français d’art islamique présents en Égypte au XIXe siècle. L’hôtel particulier construit au Caire par Gaston de Saint-Maurice entre 1875 et 1879 en est un exceptionnel manifeste. Rachetée par la France en 1887 pour y loger sa représentation nationale, l’habitation fut démolie un demi-siècle plus tard, après que ses décors aient été extraits pour être remontés dans une nouvelle légation. Richement illustré, l’ouvrage retrace l’histoire artistique et politique de ces successifs remplois à partir de sources inédites (dépêches diplomatiques, reportages photographiques, correspondance privée) et livre une étude de leur épigraphie, qui apporte un éclairage supplémentaire sur la réutilisation de grands décors islamiques dans l’architecture française contemporaine.

VOLAIT, Mercedes, Maisons de France au Caire. Le remploi de grands décors mamelouks et ottomans dans une architecture moderne, Le Caire : IFAO, 2012

Commander l’ouvrage et voir la présentation sur le site de l’IFAO