Fous du Caire : excentriques, architectes et amateurs d’art en Egypte (1867-1914)

Couverture de Fous du Caire : excentriques, architectes et amateurs d’art en Egypte (1867-1914) par Mercedes VOLAIT

Le présent ouvrage retrace et illustre un aspect méconnu des relations culturelles entre la France et l’Égypte. Il explore les chemins variés qui conduisirent artistes, architectes, dilettantes, vulgarisateurs et savants à s’intéresser aux monuments du Caire médiéval à partir des années 1860. Ces connaisseurs excentriques en recueillirent les vestiges et firent revivre cette esthétique, en Égypte comme en France. Mercedes Volait décrit les fortunes fluctuantes de ce goût pour « l’art arabe » jusqu’aux années 1930, tout en interrogeant les mécanismes artistiques et scientifiques, voire anthropologiques, qui lui donnèrent chair et substance.

Table des matières

Introduction : Repenser le dépaysement oriental

  • Troubles destinées
  • L’invention patrimoniale de l’autre et de soi
  • Déplacements du regard
  • À l’écoute de la prédilection pour Le Caire historique
  • De nouveaux univers patrimoniaux à la croisée de plusieurs mondes

Chapitre I. Antiquariat, dilettantisme, polygraphie : la curiosité pour les monuments du Caire au siècle du voyage d’Orient

  • Du voyage antiquaire à la collecte d’objets et de modèles
  • Adalbert de Beaumont et le « progrès de l’art industriel »
  • Pierre Trémaux, des ruines aux types humains
  • Albert Goupil et le goût des grands décors
  • Commerces de la curiosité
  • De l’échoppe au magasin
  • Internationalisation
  • La promotion artistique de l’Égypte médiévale
  • Recueils d’ornement
  • L’Égypte se met en scène
  • Vecteurs : Grand Tour, égyptophilie, arts d’Orient
  • Auguste Salzmann, de la Terre Sainte à la péninsule arabique
  • Louis Batissier, diplomate-antiquaire
  • De Léon Méhédin à Paul Normand, figures d’architectes-photographes
  • Dans l’orbite de Viollet-le-Duc
  • Le regard de l’architecte

Chapitre II. Amateurs et collectionneurs d’art islamique : galerie de portraits

  • Charles de Tavernier ou l’obsession ogivale
  • L’odyssée égyptienne d’Arthur-Ali Rhoné
  • La civilisation arabe selon le docteur Le Bon
  • Antres et caprices de collectionneurs au Caire
  • L’hôtel Saint-Maurice ou l’art du remploi
  • Les villas de Delort de Gléon, mécène des arts
  • La maison Baudry, tanière d’antiquaire
  • Domaine excentré, sphère excentrique ?

Chapitre III. Retours d’Égypte : méandres et infortunes d’une reconnaissance différée

  • Temporalités et profils de la curiosité
  • Des projets intellectuels variés
  • Un écho mesuré
  • Regards critiques
  • Réceptions publiques
  • L’éphémère ethnographie artistique d’Émile Duhousset
  • Applications architecturales et décoratives
  • Fortunes muséales
  • Force du tropisme classique ou domination du système figuratif ?
  • Contingences d’un impact différé
  • Des effets de retour

 

voir aussi le compte rendu de Guillaume Le Bot dans Histara

Fous du Caire : excentriques, architectes et amateurs d’art en Egypte (1867-1914) par Mercedes VOLAIT, Montpellier, L'Archange Minotaure,2009.