Archaeologists and Travelers in Ottoman Lands

Le Musée d’archéologie et d’anthropologie de Pennsylvanie présente jusqu’au 26 juin 2011 une exposition retraçant les parcours croisés du fondateur du Musée Impérial d’Istanbul Osman Hamdi Bey (1842-1910), de l’assyriologue Hermann Vollrath Hilprecht (1859-1925) et de l’archéologue-photographe John Henry Haynes (1849-1910). Tous trois ont marqué les débuts des fouilles archéologiques américaines dans l’Empire ottoman et la constitution des collections du Penn Museum.

Engagé dans la préservation des sites et le contrôle de la circulation des objets, Osman Hamdi Bey obtint la modification de la loi relative aux antiquités dès 1883 devenant ainsi le responsable des fouilles menées sur le territoire. Il fut donc le principal interlocuteur d’Hilprecht, professeur à l’université de Pennsylvanie et directeur des fouilles du site antique de Nippur. Haynes participa aux quatre missions archéologiques menées sur ce site ; il mit à jour de nombreuses plaquettes cunéiformes et constitua une importante documentation photographique. Mais Hilprecht spolia Haynes des résultats des fouilles avant d’être lui-même discrédité par l’université en 1910.

Le musée présente, outre des photographies et des vestiges archéologiques, deux peintures d’Osman Hamdi Bey qui apprit la peinture orientaliste auprès de Gustave Boulanger durant ses études en France : « Excavations at Nippur » et « At the Mosque Door ».